« Le blues du spermatozoïde » au Festiv’art Ariège

Le titre de cet article ne surprendra que les non aficionados de la « bonne » chanson française.  Ricet Barrier a écrit ce texte incomparable dans les années 70, peut-être en s’inspirant d’un des premiers films de Woody Allen qui traitait du même sujet, mais avec un verbe qui laisse pantois !

J’ai entendu pour la dernière fois la voix de Ricet dans des circonstances particulières, à Vaison la Romaine, en 2008, lors du festival Brassens . Il devait être à l’affiche, dût se décommander au dernier moment pour raison médicale mais tint à s’excuser publiquement et nous assura de sa « meilleure santé » sur le téléphone portable que Georges Boulard  plaça devant le micro, lors de la soirée à laquelle il devait participer … instant émouvant en diable car nous connaissions tous le mal qui le rongeait. Il devait décéder quelques mois plus tard.

Interpréter cette chanson est un bonheur absolu et je tâcherai d’en être digne, le 15 aout, à Lavelanet, dans le cadre du « Festiv’art Ariège » puisqu’elle fait partie de mes « Chansons connidiotes mais  patanksa » : noblesse oblige !

En voici une version enregistrée sauvagement dans la maison de Gérard Frykman, mon contre bassiste du moment, lors d’une de nos répèt »s ». Les équilibres sonores sont à revoir mais vous pourrez goûter déjà à la puissance de sa vieille grand-mère et à son jeu très « blues ».

L’homme est « anglo-néerlandais » et sait tout faire : du baroque au Free Jazz jusqu’aux  essais acoustiques … avec humour, générosité et compétence. J’ai rencontré là, grâce à Patrick et Claude Fèvre une véritable perle (merci Patrick, merci Claude !) cachée dans sa coquille montagnarde à Aubert, près de Moulis, près de Saint Girons,  loin de tout mais près de ces sources pyrénéennes qui gazouillent encore des gouttes de liberté !

(« Tu as vu François comme les cordes sont loin du manche ! »…message perso à qui se reconnaîtra !)

Je vous glisse donc « Spermatozoïdes Blues », version « Connidiotes ». A entendre « live », à Lavelanet, le 15 août, dans le cadre du « Festiv’art Ariège » : (cliquez sur le titre)

le blues du spermatozoïde

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close