Vaison, la romaine de Brassens

A-t’il goûté de la romaine, notre bon tonton Georges ? Assurément ! Les neiges d’antan en font foi !
La neige qui blanchisssait le Mont Ventoux à notre arrivée était de toute autre nature, comme les campings bondés de cyclistes hollandais, l’ Ouvèze assagie et les bistrots de la place Jean Jaurès dégueulant de musique techno . Plus haut, au delà de la coopérative vinicole, déjà dans les vignes du seigneur (à tout bien tout honneur, Georges Boulard en est un !) se niche le Centre de Vacances qui retient durant toute une semaine, une bande conséquente de passionnés mordus tout petits par la molaire épicurienne, musicale et chantante de monsieur Brassens.

Autour de Georges Boulard, maître de cérémonie qui préside depuis fort longtemps à la destinée de cette folle équipe, se pressait jadis la plupart des fidèles du tonton bouffardeux : Corne d’ Auroch, Pierre Ontoniente… Il en reste quelques uns : parmi les plus célèbres,le cousin Georges Granier, beau parleur aux mains agiles, Petit Bobo (Pierre Maguelon), notre bon monseigneur Lionel Lévèque, Grand Pan devant l’ éternel.

georges-granier.1210572012.jpg

Les autres sont chanteurs, chanteuses, musiciens et public, intimement mêlés autour des tables, collectif convivial, bruyant, bruissant en permanence dans une immense chanson où s’ enroulent Ferrat, Ferré, Brel, Montand, Mouloudji, Barbara, Moustaki et d’autres que j’ oublie .

rencontre1.1210574564.jpg

Là, je bavarde avec Antoine Garrido, solide interprète de Brel et Régianni (entre autres), sa pianiste, excellente et très jolie, Michel Bertet qui chante Béart magnifiquement et redonne, du coup un sacré coup de neuf à ses chansons tellement raillées.

Avec Marie Volta, nous avons chanté le Jeudi soir : épreuve redoutable que ces « Concerts des copains » où il faut sortir trois chansons , sans balance, sans concentration, sous le regard et l’ oreille acerbe d’ un public averti ! Ouah ! mes doigts en grimaçaient des cordes grésillantes !

Nous avions vu Anne Sylvestre la veille, professionnelle jusqu’ au bout d’une voix quelque peu fatiguée mais qui porte ses textes avec tellement d’ émotion, de gouaille parfois, de tendresse aussi , entourée de trois musiciens « haut de gamme ».

Le Jeudi, grand jour : le concert Rouge Oranger : 22 titres de Brassens que nous avions polis comme des pommes à couteau durant les répétitions à Joinville le Pont (pom, pom ! on n’y échappe pas !).

Après les accrochages du Jeudi, la balance avait intérêt à bien se passer ! Ce fut magique, la technique parfaite et nous entrâmes dans « un coin pourri du pauvre Paris » le coeur guilleret et la belle envie de donner à chanter aux 200 personnes présentes sur les gradins.

Marie les a séduits d’ entrée avec sa « Gastibelza » à capella après un « chapeau de Mireille » enfin réussi et, de « fessée » en « nymphomane », de « fille à cent sous » en « religieuse », « d’épave » en « vieux Léon », après un « gorille » hélas raccourci mais bigrement biguiné (j’en passe), « le bon dieu voulut bien » nous accorder une « standing ovation » qui nous laissa frissonnant de plaisir !

C’est tout ce qui se passe après qui bouleverse : les gens qui viennent, le regard brillant, et vous disent le plaisir qu’ ils ont pris , pourquoi ils ont redécouvert telle et telle chanson grâce à nous (!!), qu’ils se sont surpris à danser sur Brassens (danser sur Brassens ! c’ est tellement ce que l’ on souhaitait faire, entre autre !, merci encore Guillaume pour ces mots là !), que nous avions trouvé un ton nouveau grâce au duo, à Marie, à sa voix tellement peu « Brassens » et pourtant tellement « Brassens ». Même que notre Gorille émasculé avait, malgré tout, beaucoup de … personnalité !

Allez ! Terminé : on était très heureux quoi ! Et c’ était bon !

Le dimanche, Abécédaire de la chanson française : autre exercice de style imposé par notre bon maître Jean Marc Dermesropian , qu’ on ne remerciera jamais assez pour sa gentillesse, son immense compétence, son talent (son concert hommage à Brel, dans la grande salle, accompagné par l’ accordéoniste Jean-Jacques Franchin, a été un moment fort du festival), sa disponibilité et son sens de l’ animation (ne parlons pas de sa mémoire gigantesque : monsieur connait 2000 chansons par coeur dont toute l’ oeuvre enregistrée de Brassens !)

J’ai chanté au pied levé « Pour une amourette » à la lettre E de Leny Escudéro, « Cécile » au N de Nougaro (accompagné par Jean Marc …divin!) puis, avec Marie, le S de Serizier (à petit pas) et « Les suites d’ un premiet lit » au V de Villemer, illustre inconnu qui écrivit cette chanson en 1880 !

Au final : « les copains d’abord » s’imposait et nous fîmes micro commun avec Marie, la Rouquiquinante et Georges Boulard en personne.

Le soir: GRAND REPAS CHANTANT.

Tout y passa : le pire et le meilleur, dans un « Canto Profundo » magnifique, largement arrosé de chansons à boire, braillard, débraillé mais tellement convivial .

Le romantisme vint à la fin, sur les dernières bières et les doigts fatigués !

Merci à tous ! Il parait que, Marie et moi, nous revenons l’ année prochaine , plus Rouges qu’ Orangers

 beart.1210665346.JPGguillaume-jahan.1210665380.JPGjean-marc.1210665457.jpg

1 réflexion sur « Vaison, la romaine de Brassens »

  1. salut andré un petit coucou de la rouquiquinante pour te laisser nos coordonnées

    larouquiquinante@orange.fr
    http://larouquiquinante.monsite.orange.fr
    06.08.57.67.26

    le marquisat
    47220 cuq
    en tous cas merci pour cette fin de repas chantant pleine de convivialité et de musique…à bientôt surement
    Karin et David

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close